Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 07:26

Le verdict est tombé.

Dans l’île, la consternation se lit sur tous les visages, malgré le caractère prévisible de cette condamnation.

Dire qu’Yvan Colonna n’a pas eu droit à un procès équitable, c’est peu dire. Il n’y a pas eu de procès du tout. Seulement une sinistre pièce de théâtre dont les dernières lignes avaient été écrites, il y a bien longtemps, par le pouvoir politique.

Les avocats de la partie civile ont déclaré que la justice était passée. Sans doute est-elle passée bien loin de la salle de la Cour d’Assises.

Il nous faut à présent manifester notre refus d’une telle mascarade et de la situation faite à l’un des nôtres.

 

JGT

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-guy talamoni - dans Articles politiques
commenter cet article

commentaires

Alain Cacciari 28/03/2009 20:14

Je vais écrire tout haut ce que bon nombre de Corses pensent tout bas , à savoir la stratégie du Comité de Soutien à Yvan . Une manifestation après le procès ? Bien évidemment nous y serons mais j’ai bien peur que cela ne serve à rien !! En 35 ans de nationalisme , c’est bien la première fois que je descendrai dans la rue après un verdict !! Le verdict était prévisible et même la peine de sûreté de 22 ans ne surprend personne . La Raison d’État ou la vengeance d’État . «Le débat était pipé. » Cette phrase n’émane pas d’un des avocats d’Yvan Colonna. C’est Christophe Tessier qui l’assène au début de son réquisitoire hier matin. Défilons , défilons dans la dignité .. Et respectons ceux qui n’ont que mépris pour nous . Malheureusement , ce n’est pas le premier scandale judiciaire que la Corse connait mais celui-ci me laisse dubitatif quant à la réaction des gens en charge de défendre Yvan sur le terrain (je ne parle pas de l’attitude des avocats qui ne pouvaient en aucun cas continuer à cautionner cette parodie de procès) .

jf faure 28/03/2009 11:10

simple "pinsut ", je rejoins ce jour tous les Corses écoeurés par un semblable procès. Une première en droit: la condamnation sans preuves. Et dire que, de plus, la justice est censée être rendue au nom du peuple...quel peuple? Union de coeur

Alain Cacciari 28/03/2009 09:41

Christophe Teissier, l’avocat général. « Si Yvan Colonna voulait prouver qu’il était innocent, c’est ici qu’il fallait le faire. » Cette phrase est très importante car elle démontre bien quel état d’esprit animait la cour spéciale : c’était bien à Yvan Colonna de faire la preuve de son innocence et non le contraire comme le précise un élément du Droit français.

Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens