Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 21:01

 

« Cala purcina » : le vrai nom de ce lieu ne faisait pas vraiment jet set. 

Ni les sangliers qui le fréquentaient autrefois.


On a donc banni les sangliers et installé des clôtures pour qu’ils ne reviennent pas.

On aussi changé le nom : « Punta d’oru » est plus tendance. Plus conforme aussi au standing des nouveaux habitants.


Pour pénétrer dans cette enclave, il faut désormais montrer patte blanche.

Plus de sangliers autochtones. Ils ont été remplacés par des coqs gaulois (métalliques, c’est moins salissant !)


Plus d’humains d’origine insulaire, sauf un (l’indispensable invité des dîners de cons).

Plus de Corses, mais pour faire bonne mesure on a créé une « Allée de la Corse ». Ca ne s’invente pas !


Pas même une amicale des Corses de « Punta d’Oru » : il n’y aurait qu’un seul membre (ce qui est largement suffisant pour les dîners, mais de là à créer une amicale…)

Malgré tous les efforts déployés pour civiliser et aseptiser ce lieu, tout ça ne sent pas vraiment le propre.


Et les piscines ressemblent à des auges...


Malgré, ou à cause de l’argent qui y a été dépensé.


I purcelli ùn sò più listessi, ma simu bè in « Cala purcina ».

 

Jean-Guy Talamoni

 

(U Ribombu, septembre 2008)

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-guy talamoni - dans Articles politiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens