Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 08:32
Vincent-Peillon.jpg

À lire, l’interview donné par Vincent Peillon à Paul Antonietti sur « La Corse Votre Hebdo »(1), et tout particulièrement ce passage :

 

« La Corse est complexe et parfois difficile à comprendre. Mais cette complexité est aussi le résultat d’une histoire et d’une culture qui sont une véritable richesse pour nous tous, ne serait-ce qu’au niveau de sa contribution à la philosophie des Lumières. Vous comprendrez que cette ouverture sur l’universel me passionne. Cette complexité se retrouve également dans les relations parfois tumultueuses qu’entretiennent la Corse et la République et dans ce qu’elles se sont mutuellement apporté au cours des siècles. »

 

Il était temps qu’un responsable français reconnaisse ce que les adeptes insulaires de l’autoflagellation s’obstinent à nier : en créant au cœur du XVIIIe siècle la première république moderne, avec séparation des pouvoirs, tolérance religieuse, ainsi que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes - affirmé dès les premiers mots de sa Constitution -, la Corse a en effet apporté une contribution pratique, tout à fait étonnante, aux Lumières.

Pendant ce temps, Catherine II de Russie dînait avec Diderot mais renonçait à abolir le servage, tandis que les Français continuaient à vivre sous le joug d’un roi de droit divin…

Lorsque Louis XV décida de mettre fin par les armes à l’expérience démocratique corse - « noyant le trône de la liberté dans des flots de sang », selon la formule de Napoléon Bonaparte - l’île, deux fois plus alphabétisée que la France, était largement en avance sur son temps.

Merci à Vincent Peillon de n’être pas venu, comme nombre de ses compatriotes, pour nous donner des leçons au nom de l’hexagone « phare de l’humanité et patrie des droits de l’homme », et de reconnaître les mérites d’un petit peuple que l’on a la fâcheuse habitude d’accabler, avec la complicité bruyante et « politiquement correcte » de certains de ses membres…  

 

Jean-Guy Talamoni

 

(1) En ligne sur le site http://www.vincent-peillon.fr/.

  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-guy talamoni - dans Articles politiques
commenter cet article

commentaires

Paul Antonietti 27/03/2010 12:35


Salute,

pour avoir réalisé l'interview de Vincent Peillon et en avoir parlé avec lui, je peux vous assurer que ces propos n'ont aucune visée électoraliste, il prend même le risque contraire au yeux d'une
certaine classe politique. Il est simplement agrégé de philosophie et féru de philosophie politique, sans même parler de l'intérêt réel qu'il porte à la Corse à titre personnel et en tant
qu'eurodéputé.
Que certains politiques puissent être cultivés, intelligents et honnêtes, à l'air de surprendre en ces temps nauséabonds, que certains journalistes puissent l'être également semble être une
révélation. Le monde change, les idées évoluent, tout n'est pas manipulation et compromission et chacun d'entre nous peut et doit faire sa part de chemin afin de faire reculer l'ignorance et élever
les débats. .Personnellement, et Jean-Guy le sait très bien pour me connaitre depuis longtemps, je n'agis qu'en fonction de mes convictions et d'une éthique qui ne me rend pas la vie toujours
facile.Il en est des peuples comme des individus, la liberté n'a pas de prix même si tout a une valeur marchande aujourd'hui!

Amicizia a tutti.


Nicole 26/03/2010 15:00


ha c'est sympa ça tiens..


ghjuva'ste massiani 09/03/2010 05:40


mi dumandu s'ellu averia parlatu cusi si ùn eriamu micca in tempu d'ellezzione...


jean-guy talamoni 09/03/2010 09:11



Ùn si sà... Forse?



Jean Pierre Rignol Padovani 23/02/2010 16:32


Il est vrai que les Français ignorent complètement l'histoire Corse, le plus grave c'est que beaucoup de corses ignorent leur histoire Merci Jean Guy de nous le rappeler Amicizia e forza corsica
libéra !!!


Txakal 22/02/2010 10:23


Pace e salute...
Les paroles, c'est bien; les actes, c'est mieux... les beaux discours lénifiants, on a déjà donné...wait and see...
Agur t'erdi


Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens