Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 08:14

L’émission organisée par « Corsica radio » et « La Corse » a eu le mérite de permettre un débat entre élus sur des questions moins sectorielles que les dossiers habituellement traités par l’Assemblée de Corse. Plus que les propos des responsables du mouvement national, qui ont rappelé leurs fondamentaux, certaines paroles d’élus dits « traditionnels » seront à retenir, car ils semblent indiquer une évolution intéressante.

Nous citerons simplement quelques exemples significatifs…

- Maria Giudicelli, du groupe communiste à l’Assemblée de Corse, évoquant la « corsisation des emplois », notion souvent critiquée par la tendance politique et syndicale dont elle fait partie : une position courageuse à saluer.

- Hélène Luciani-Padovani, dont l’analyse, marquée par une grande sincérité et une parfaite rigueur intellectuelle, a souvent rejoint les constats et les propositions du courant patriotique.

- Jean-Louis Luciani (PRG) qui, évoquant la nécessité de s’attaquer au « système », a exposé ses inquiétudes quant à la possibilité pour ses enfants d’exercer leur activité professionnelle en Corse et d’y accéder à la propriété. Corsica Libera aurait pu signer une telle intervention !

- Marcel Francisci (UMP) qui, après avoir évoqué le problème de « la violence » et avoir été interpellé par un responsable de Corsica Libera, précisait qu’il ne faisait pas allusion aux nationalistes.

Dont acte.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-guy talamoni - dans Articles politiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens