Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 18:38

Depuis quelques semaines, les responsables insulaires de l’UMP n’en finissent plus de s’indigner de la place qui leur a été réservée sur les listes des élections européennes.

Il y a si longtemps qu'au lieu de défendre les intérêts corses qu’ils ont pourtant en charge, ils se comportent comme des laquais allant au devant des désirs parisiens.

Comment s’étonner à présent qu’ils soient traités comme quantité négligeable ?

Ils ont très exactement leur juste place : celle des kleenex usagés.

 

JGT  

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Et ce qu'il y a de plus comique dans tout cela est que certains hauts responsables UMP-Corse font des pieds et des mains pour obtenir de Paris... des invitations-tribune et des photos groupées pour les meetings des européennes, histoire de sauver les apparences (les territoriales approchant). Invitations qu'ils n'ont pas reçu... Les photos, nous verrons bien. S'ils se déplacent malgré tout, ils n'auront décidément aucun honneur (déjà qu'on se demande bien où est passé le peu qu'il doit leur rester). Au moins, le personnel de maison d'antan avait quelque amour-propre. Aujourd'hui, nous sommes passés d'un personnel de maison à des spazzini qui font la manche en jouant de la cornemuse. Il est plus que temps qu'une nouvelle droite corse naisse, s'organise, conquiert son autonomie et s'inscrive dans le combat nationaliste d'une île, d'une population... en somme, le combat d'une ère qui n'a jamais été aussi imprégnée des valeurs éclairées qu'il porte.
Répondre
C
C'est pas gentil ça .. on est de mauvaise humeur ?
Répondre

Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens