Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 16:43

Lors du « Club de la presse » de ce jour sur RCFM, Emile Zuccarelli s’est lancé dans une longue tirade sur la liberté de la presse, précisant qu’il ne s’agissait pas de sa part d’une quelconque flagornerie…

Nous l’avons pourtant connu moins respectueux de cet élémentaire principe démocratique, notamment le jour où il a physiquement empoigné un caméraman de France 3 corse, en pleine salle du Conseil municipal, afin de l’empêcher de filmer l’intrusion d’un groupe de militants. Ces derniers entendaient protester contre la répression et en particulier celle qui menaçait de frapper Jean Castela et Vincent Andriuzzi, dont le procès allait avoir lieu…

Cette affaire avait été étouffée on ne sait trop dans quelles conditions. Pas même un mot à l’antenne. À l’époque, la direction de France 3 nous avait expliqué que Monsieur Zuccarelli s’était excusé.

On imagine ce qu’il se serait passé si un élu nationaliste avait levé la main sur un journaliste. Il est peu probable que des excuses auraient suffi à éviter une polémique, voire un procès…

 

JGT

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-guy talamoni - dans Articles politiques
commenter cet article

commentaires

paul antonietti 06/05/2009 17:13

Le" républicain" Emile a de quoi se rassurer, la France ne manque pas d'idées pour affirmer ses symboles Ca fait chaud au cœur d'imaginer ce déploiement de drapeaux et toutes ses mesures patriotiques! Au secours, Pétain revient! Mais était il vraiment parti?:

PATRIOTISME

Des députés UMP veulent pavoiser tous les bâtiments publics

Ces élus de la majorité souhaitent ainsi favoriser "le respect des symboles républicains". Ils transmettront leurs propositions à Eric Besson.

Pavoiser tous les bâtiments publics en permanence et mieux connaître la Marseillaise font partie des propositions pour "le respect des symboles républicains" présentées, mercredi 6 mai, par des députés UMP avant de les transmettre au ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale Eric Besson.
Ils souhaitent, par exemple, rendre obligatoire et permanent le pavoisement des édifices publics (mairies et préfectures, ce qui est déjà le cas, mais aussi écoles, hôpitaux, stades, centres de secours, services départementaux d'incendie et de secours).
Ils proposent encore de baptiser chaque classe du nom d'une personnalité de l'Histoire de France, de rendre visible la mention "République française" sur tous les édifices publics, de mettre en place "un observatoire national du respect des symboles républicains" et de "repenser la Fête nationale du 14 juillet".
Ces députés voudraient enfin que les paroles de la Marseillaise figurent au début du cahier de cours et du manuel d'Histoire des élèves dans les écoles et diffuser un "kit pédagogique" pour l'enseignement de l'hymne national.

jean-guy talamoni 06/05/2009 17:21


Le patriotisme, lorsque l'on se sent contraint de le rendre obligatoire et ostentatoire, c'est qu'il est vraiment mal en point. Il serait plus sain de se demander pourquoi.


Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens