Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 16:37

 

 

« Le soleil avait tourné et les myriades de fenêtres du ministère de la Vérité qui n’étaient plus éclairées par la lumière paraissaient sinistres comme les meurtrières d’une forteresse. »

George Orwell, 1984.

 

On connaissait le « ministère de la Vérité » d’Orwell, dont la fonction était en réalité de diffuser des mensonges. Nul doute qu’en France cette compétence est désormais dévolue à la place Beauvau. Mais lisez plutôt la déclaration de la ministre de l’intérieur, reprenant la thèse assénée sans relâche, depuis le premier jour, par l’Administration française :

"Il n'y a pas eu et il n'y pas de violences policières (…), les tirs tendus ne sont pas autorisés dans la police."

(Cf. Le Monde du 6 avril).

Pendant ce temps, des vidéos circulent sur Internet, établissant sans ambiguïté l’existence de tirs tendus, ce que même la presse parisienne la moins encline à critiquer le gouvernement est bien obligée d’admettre…

N’ayant pas peur du ridicule, Michèle Alliot-Marie va jusqu’à affirmer (NouvelObs.com, 5 avril) que Xavier Orsini a été découvert blessé « à l’extérieur des manifestations » !

Il y aurait de quoi rire, si un enfant ne s’était trouvé entre la vie et la mort.

 

Jean-Guy Talamoni

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-guy talamoni - dans Articles politiques
commenter cet article

commentaires

paul antonietti 29/04/2009 10:32

Prime exceptionnelle pour les policiers engagés aux Antilles au sommet de l'OTAN et à Bastia

PARIS, 28 avr 2009 (AFP) -

Une prime de 300 euros va être octroyée pour chaque policier ayant pris part à des "événements exceptionnels" de "violences urbaines", notamment lors du sommet de l'Otan à Strasbourg ou des conflits sociaux en Guadeloupe et en Martinique, a-t-on appris mardi.
Dans une lettre au syndicat d'officiers Synergie datée de mardi, mise en ligne sur le site internet du syndicat, la direction générale de la police nationale (DGPN) indique que la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a décidé d'accorder une "prime de résultats pour +événements exceptionnels+" de 300 euros à chaque policier ayant été engagé sur "différents événements récents de violences urbaines".
La DGPN cite notamment des incidents survenus aux Mureaux (Yvelines), à Bastia ou en marge du sommet de l'Otan à Strasbourg, ainsi que lors des conflits sociaux aux Antilles.
La prime sera "attribuée à l'ensemble des fonctionnaires de police particulièrement impliqués dans (ces) quatre événements violents", précise la DGPN dans ce courrier, sans préciser le nombre de policiers concernés.
Les personnels de police blessés "en service" ou ceux "ayant accompli des actes de courage et de dévouement particuliers", lors de ces mêmes événements, percevront une prime de 300 euros supplémentaires, précise par ailleurs la DGPN dans ce courrier adressé au secrétaire général du syndicat de police.


Oui, une prime pour "des actes de courage et de dévouement particuliers"! Si c'est le ministère du mensonge qui le dit, impossible d'avoir des doutes!

Il est temps je crois de s'interroger sérieusement sur la nature du régime politique qui s'installe en France. Orwell n'est plus très loin en effet, la loi Hadopi et son contrôle des "communications électroniques" proposé dans un amendement aurait fait sans doute son bonheur!

Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens