Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 06:52

Hier, le peuple corse a dit non à la situation qui lui est faite.

Il a dit non à ceux qui font injustement condamner ses enfants par des juridictions d’exception.

Il a dit non à ceux qui font tirer sur des adolescents.

Il a dit non à ceux qui mettent sa terre à l’encan.

Il a dit non à ceux qui veulent le chasser de son pays pour y installer des populations plus fortunées.

Il a dit non à ceux qui, ayant limogé le responsable de la sécurité pour venger quelques mètres de la pelouse de Clavier, n’ont pas envisagé la moindre sanction quand un enfant corse a été envoyé dans le coma.

Ils ont dit non à ceux qui, niant effrontément l’évidence, prétendent que c’est un manifestant qui a blessé cet enfant.

Ils ont dit non aux agresseurs, aux menteurs, et à tous ceux qui se croient en terrain conquis.

 

Jean-Guy Talamoni

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Ces graffitis sans faute ne seraient donc pas dus à l'excellent niveau scolaire de notre jeunesse insulaire, aussi rompue aux exercices physiques qu'à ceux de l'esprit ? Difficile en même temps d'imaginer que des serviteurs de l'ordre, vu leur niveau de recrutement et leur conscience morale, puissent écrire une telle phrase sans faire la moindre faute, à moins que de jeunes agrégés ou des bac+ 10 au chômage ne s'enrôlent par désespoir dans ces corps d'élite de la nation française ! Seule la vérité est officielle et les médias transforment cette art du vraisemblable qui nous gouverne en réalité quotidienne. Je ne sais pas où nous allons, mais on y va et le réveil sera brutal pour beaucoup ! <br /> <br /> A prestu et bravo pour ton blog
Répondre
A
Il est évident que ces bombages sont du pain béni pour Rocca Sera qui s'en est deja offusqué . Celui qui a écrit cela a eu tout son temps .. J'ai rarement vu bombage aussi parfait . Félicitations aux hommes en bleu qui savent même écrire !!
Répondre
C
Bonjour Maitre<br /> <br /> Dans le Corse Matin du 06/04/2009,je cite"Des graffitis racistes,scandaleux et inacceptables ont choqué bon nombre de Bastiais"<br /> A qui profite ces graffitis?<br /> Avez vous remarqué la belle ecriture sur le <br /> mur,sans fautes (sans omettre la cédille sur le mot francais)sur la photo de la page 2?<br /> <br /> Un expert en graphologie pourrait déja savoir si le poète était droitier ou gaucher?<br /> <br /> <br /> Ce qui est certain, est que ce littéraire en herbe n'a pas eu de difficulté à avoir ses versets "sataniques"à la une de Corse Matin.S'ils avaient été écrit "in lingua nustrale"il n'aurait peut etre pas eu cet honneur.
Répondre
J
<br /> Oui. Autre observation: ces graffitis sont subitement apparus dans la première zone à avoir été bouclée par la police (celle de la poste) et apparemment bien après qu'elle ait été<br /> "sécurisée"... <br /> <br /> <br />
G
C'est quoi cette histoire de tags sur la poste, si cela vient réellement des manifestants ce n'est ni intelligent ni tres populaire !
Répondre
A
ch'ella campi a ghjuventù corsa sempre in lotta quant'é oghje in bastia
Répondre

Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens