Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 14:18


La LDH joue la mouche du coche, en donnant systématiquement son avis (négatif) sur tout ce que propose Corsica Libera: manifestation, commission d'enquête parlementaire...
Elle aurait pourtant mieux à faire, au moment ou les forces dites "de l'ordre" tirent sur des enfants.
Le groupe indépendantiste à l'Assemblée de Corse lui répond à travers ce communiqué:

Le groupe Corsica Libera à l’Assemblée de Corse a pris connaissance du communiqué de la LDH par lequel cette dernière déclare ne pas demander la constitution d’une commission d’enquête parlementaire sur la justice d’exception au motif que l’affaire Colonna n’a pas connu un dénouement judiciaire définitif. Cette position relève d’une conception juridique contestable. Il convient en effet de rappeler qu’en la matière, on adopte une interprétation souple des prescriptions légales dès l’instant où la proposition fait l’objet d’une rédaction « générale » (Cf. Rapport Commission des Lois n° 1604 du 19 mai 1999). Ainsi, quelques semaines après l’affaire dite « des paillotes », une commission d’enquête a pu se pencher sur les forces de sécurité en Corse et notamment sur le fameux GPS, et ce sans attendre pendant plusieurs années la fin de la procédure engagée. De la même façon, il semble opportun de faire suite à l’indignation suscitée par l’affaire Colonna pour porter le fer contre les juridictions spéciales. Compte tenu des principes qu’elle a vocation à défendre, la LDH serait bien inspirée de soutenir une telle démarche, plutôt que de cautionner ces mêmes juridictions spéciales comme elle l’a fait il y a peu, en s’y constituant partie civile contre de jeunes Corses.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-guy talamoni - dans Articles politiques
commenter cet article

commentaires

Alexandre-Guillaume Tollinchi 06/04/2009 18:40

Quand on connaît l'énergumène de l'espèce, plus rien ne doit étonner. Il a tout d'une certaine famille de mouches bourdonnantes, qu'on goute peu avoir chez soi par temps d'orage.

Quand il s'agit de faire le coq et de tirer la couverture à soi sur le dos d'un accusé à perpétuité, notre joyeuse - et très solitaire, dans tous les sens du terme - mouche orageuse sait se faire entendre.

Mais le courage a ses limites. Quand certains hauts fonctionnaires - l'intéressé comprendra sans qu'il ne soit besoin de donner plus de détails - lui intiment l'ordre de s'occuper de son logis une bonne fois pour toutes, il y retourne bien vite et bien gentiment. Sans faire de bruit. En charentaises. De peur de... perdre ses entrées cochères et son titre auréolé d'une gloire que d'autres ont conquis par les armes et non par le battement d'ailes, le plus longtemps possible. Ce n'est pas l'attitude d'une jeunesse corse courageuse et digne, loin des calculs de boutiquier.

Il serait enfin très intéressant de voir quelles sont les collectivités locales insulaires qui attribueraient des subventions éventuelles à la LDH-Corse, dont le moins qu'on puisse dire est que la partialité du discours et l'approximation de ses pseudo analyses juridiques la détournent parfois de ce qui fait la noblesse de l'intérêt général.

A.J.C 03/04/2009 23:09

La ligue des droits de l'homme s'étonne de la présence de jeunes , voire très jeunes manifestants (dans les manifestations) .. NON content de s'être porté partie civile dans l'affaire des jeunes de Clandestini Corsi , ce cher Monsieur Paccou donne des leçons à la jeunesse corse !! Les jeunes de 15 ans n'auraient-il pas le droit d'avoir des idées ? .. en 39/45 , en Corse , les adolescents ont aidé la résistance .. a t il quelque chose à dire sur le sujet ? Peut être aurait-il préféré qu'ils collaborent ? Merci Monsieur Paccou pour vos leçons de morale , pour qui vous prenez-vous ? Vous avez un avis sur tout et n'importe quoi et vous voudriez une jeunesse asseptisée qui se plante devant la "Star Ac" ou qui passe son temps à "tchatter" ? Vous êtes où lorsque la SDAT débarque à 6h du matin et fracasse les portes , bouscule nos vieux , menace nos enfants ? Là , vous n'avez pas d'idée ? Vous préférez un procès bien médiatisé , certes c'est plus valorisant pour votre égo .. notre jeunesse ne sera jamais soumise aux donneurs de leçons de votre espèce !!

Pasquale SP 03/04/2009 21:54

Des billets d'humeur qu'on ne trouve nulle part ailleurs. Remarquable habileté à soulever LE point de détail que personne n'a vu.
Belle écriture, humour, ironie.. Bravo !

Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens