Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 08:56

À lire : « ADN et enquêtes criminelles » de François-Bernard Huyghe, publié dans la collection « Que sais-je ? » des Presses Universitaires de France. L’auteur s’intéresse particulièrement à la dizaine de décisions de relaxe - suite à des refus de prélèvement - des tribunaux de Bastia, d’Ajaccio, ainsi que de la Cour d’appel de Bastia : « Pareil refus est souvent le cas de militants (…) ils refusent de se prêter à la collecte d’échantillons d’ADN, tout en sachant que leur attitude constitue un délit continu et qu’ils se trouveront devant un tribunal pour y mener une stratégie de rupture en accusant la loi d’être injuste et oppressive (…) Tout refus n’est pas systématiquement sanctionné par le tribunal. Par une « jurisprudence corse » de 2004 à 2006, en première ou en seconde instance, plusieurs nationalistes refusant les prélèvements n’ont pas été sanctionnés. »1

François-Bernard Huyghe cite ses sources, qui ne sont pas si mauvaises puisqu’il s’agit notamment… du mensuel U Ribombu Internaziunale !

En tout état de cause et sans préjuger de ce qu’il adviendra de cette jurisprudence « identitaire », il est tout à l’honneur des nationaux corses d’avoir montré la voie, en refusant de se soumettre à une pratique gravement attentatoire aux droits de la personne humaine.

 

Jean-Guy Talamoni

 

1. Page 92.  

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-guy talamoni - dans In la mio biblioteca ci hè...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens