Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 17:35
 

 

Ogni ghjornu, u prucessu Colonna ci face ghjunghje u vomitu…

Avà, tutt’ ognunu a sà, ancu i sordi è i cechi : l’omu ch’elli volenu mandà in prigiò per u restu di a so vita hè nucente.

Hè per quessa ch’elli anu fattu un inquiesta di furdani è un’ istruzzione di scrocchi.

Hè per quessa ch’elli anu fattu falsi prucessi verbali.

Hè per quessa ch’elli anu chjamatu falsi testimonii…

Hè per quessa ch’elli anu scuzzulatu, in piena audienza, quelli chì ùn dicianu micca esattamente ciò ch’elli aspettavanu…

Oramai, a ghjustizia nasitorta si face vede senza mascara, incù u so visu orrendu.

Corciu à chì ci casca !

 

JGT 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Speremu che una vera ghjustizia sbundera questi muri di bugie !
Répondre
J
<br /> Disgraziatamente, una vera ghjustizia ùn pò nasce custì...<br /> Amicizia.<br /> <br /> <br />
A
Ce procés devient surréaliste . Le désormais célèbre Président Wacogne , dont l'impartialité se confirme jour aprés jour , n'hésite pas à lancer à un témoin dont l'audition lui déplait puisque , son témoignage est pour le moins favorable à Yvan Colonna : « Vous vous décrivez comme le témoin idéal » !! Extraordinaire , tout comme l'est le retard qu'a mis le Président à communiquer à la défense le certificat médical d'absence de l’enquêteur Georges Lebbos, celui qui a mené les garde-à-vue de certains membres du commando . On en revient donc au pire moment des procés de l'ex Cour de Sureté de l'Etat supprimée par François Mitterrand (loi du 4 août 1981) .. Si , comme tout le laisse à penser , Yvan Colonna est condamné , il convient de se demander à quel poste va être promus l'inénarrable Didier Wacogne . A ce stade du procés , il faut véritablement s'attendre au pire .. nous n'en sommes déja pas trés loin .. !!
Répondre
A
Joseph Colombani explique (..) qu’avant de se retirer il tient à faire une "petite" déclaration et tout en faisant part de ses regrets de peiner Madame Erignac, confie : « Je parle en mon âme et conscience. Je dis ce dont je me souviens avoir vu et entendu. Je ne suis influencé par personne. Je n’ai été acheté par personne. Je suis un homme libre, honnête. Je dis ce dont je me souviens ». « Vous vous décrivez comme le témoin idéal », ose lancer le président Wacogne ! Tête baissée, Dominique Erignac pleure, sans lever les yeux sur l’ami de son époux. Une fois l’audience interrompue, Philippe Lemaire, son avocat, ne peut se retenir de lâcher à l’adresse de Joseph Colombani : « Vous rendez vous compte de ce que vous avez fait » !<br /> NouvelObs.com
Répondre

Présentation

  • : Jean-Guy Talamoni
  • : Jean-Guy Talamoni est avocat. Président de l'Assemblée de Corse, il a publié deux ouvrages politiques, "Ce que nous sommes" (Ramsay/DCL, 2001) et "Libertà" (2004), ainsi que trois livres sur la langue corse.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens